CHAÎNES
PUBLICATIONS
MELS
NOUVELLES
Mobilité
Emploi

communiqué de presse

TVA SPORTS | « Combats d’une vie » : l’histoire humaine de six durs à cuire québécois

Le lundi 21 décembre 2020
TVA SPORTS

Le documentaire de Marc-André Perreault sera présenté le vendredi 18 décembre à 19 h à TVA Sports

 

MONTRÉAL, le 17 décembre 2020 – TVA Sports lèvera le voile sur la vie des joueurs de hockey qui se sont fait connaître davantage par leurs poings que ceux sur la feuille de pointage avec la présentation du documentaire « Combats d’une vie » le vendredi 18 décembre dès 19 h à TVA Sports

L’émission d’une durée de 90 minutes présente des entretiens du journaliste Marc-André Perreault avec six durs à cuire québécois qui se sont fait notamment connaître dans la Ligue nationale de hockey (LNH) et dans la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH), soit l’ancien joueur de l’Avalanche du Colorado Patrick Bordeleau, ceux de la LNAH Steve Bossé, Martin Larivière, Mathieu Sainte-Marie et Joël Thériault, ainsi que le vétéran pugiliste des années 1970 Paul LaPlante. En tout, ces six joueurs ont enregistré plus de 13 000 minutes de pénalité en moins de 3000 rencontres répertoriées.

« Ce documentaire aborde la progression de ces six athlètes comme joueur de hockey, mais également leur ascension comme bagarreur ainsi que la peur, les blessures et autres conséquences reliées à leur position, incluant des problèmes de dépendance, explique Marc-André Perreault. Après avoir atteint des statuts de vedettes locales, ils ont souvent connu une chute dangereuse. « Combats d’une vie » veut justement montrer les deux côtés de la médaille du métier de pugiliste au hockey : leurs combats sur la glace, mais également, pour certains, cette lutte en vue de la sobriété et du bonheur. »

Voici les pugilistes rencontrés dans le cadre du documentaire « Combats d’une vie » :

Patrick Bordeleau
Au cours de la saison 2005-2006, le choix de quatrième ronde du Wild du Minnesota a terminé au quatrième rang des marqueurs au sein des Foreurs de Val-d’Or, tout juste derrière Kristopher Letang. C’est dans la East Coast League, où il gagnait 350 $ par semaine, qu’on lui suggère de « changer » son jeu s’il veut percer la LNH. En 129 matchs avec l’Avalanche du Colorado, il accumule 185 minutes de pénalité. Depuis la saison 2017-2018, il évolue dans la LNAH où il a enregistré 187 minutes de pénalité en 56 rencontres. Au printemps dernier, celui qui a souffert de dépression, qui a tenté de s’enlever la vie et qui a perdu la garde de ses enfants, a écopé d’une peine de cinq mois de prison pour fraude et harcèlement.

Steve Bossé
En sept saisons dans la LNAH, Steve Bossé a accumulé 808 minutes de pénalité en 113 parties avec les formations de Verdun, Saint-Jean-sur-Richelieu, Saguenay et Laval. Il a par la suite tenté sa chance dans les arts martiaux mixtes avant que « The Boss » affronte Jean Pascal dans un ring de boxe en juillet 2008. Il explique son choix pour les sports de combat comme un exutoire face au décès de son père lorsqu’il était enfant et de l’incompréhension et d’une agressivité intérieure qui s’en est suivie et qu’il a pu libérer grâce au hockey. Il est aujourd’hui pompier et possède une compagnie de bois de chauffage.

Paul LaPlante
Le pugiliste qui approche aujourd’hui les 70 ans s’est fait connaître dans les années 1970 avec les Ducs de Trois-Rivières et la défunte ligue NAHL qui a existé pendant quatre ans. À sa dernière saison dans la LHJMQ, l’homme de Nicolet a totalisé 165 minutes de pénalité en 62 matchs, en plus des 289 en 151 rencontres dans la NAHL. À la suite de sa retraite, Paul LaPlante a fait ses classes au sein de la Sûreté du Québec, devenant le chef de l’Escouade Carcajou lors de la guerre des motards au Québec. Il persiste à dire qu’il faisait plus d’argent à se battre dans une ligue senior AAA qu’à la Sûreté du Québec…

Martin Larivière
À la suite de 12 saisons dans la LNAH, Martin Larivière a accumulé 2308 minutes de pénalité en 371 rencontres à Sorel-Tracy, Saint-Hyacinthe, Thetford Mines et Trois-Rivières. À la suite de sa retraite, il devient membre du personnel d’entraîneurs de la formation de Saint-Georges-de-Beauce, en plus de travailler pour Hydro-Québec. Au cours de sa carrière sur glace, il se souvient notamment de la fraternité entre les pugilistes, une amitié qui se faisait vite oublier pendant les matchs.

Mathieu Ste-Marie
En huit saisons dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec et dans la LNAH à Sorel-Tracy, Rivière-du-Loup et Sherbrooke, Mathieu Ste-Marie a passé plus de 1300 minutes au cachot en 220 matchs. Celui qui travaille maintenant dans la construction se souvient encore très bien de l’adrénaline vécue lors de sa toute première bagarre et ce, à sa première présence sur la patinoire. Il se rappelle également des conséquences et de ses problèmes de dépendance à l’alcool et à la drogue pendant de nombreuses années, ainsi que ses idées suicidaires en raison de sa consommation.

Joël Thériault
Après plus de 1000 minutes de punition en moins de 200 matchs dans la LHJMQ, suivis de passages dans la East Coast League, dans la Ligue américaine et dans la Ligue senior du Québec, Joël Thériault a amassé 1595 minutes de pénalité en 203 rencontres à Verdun, Saint-Georges-de-Beauce, Saint-Hyacinthe, Pont-Rouge, Thetford Mines et Laval dans la LNAH. Le choix de quatrième tour des Capitals de Washington au repêchage de 1995, maintenant électricien, se confie notamment sur les différentes dépendances reliées à ce poste, incluant l'alcool, les somnifères, les antidouleurs et les suppléments sportifs.

Disponible sur TVA Sports direct
La programmation de TVA Sports est également disponible sur TVA Sports direct, la plateforme de diffusion en continu accessible sur tous les écrans (télévisions, téléphones intelligents, tablettes et ordinateurs) via une connexion Internet.

Pour s’abonner, consultez le www.tvasportsdirect.ca.

Revenir à la liste des communiqués