CHAÎNES
PUBLICATIONS
MELS
NOUVELLES
Mobilité
Emploi

Communiqués de presse

GROUPE TVA ENREGISTRE UN BÉNÉFICE NET ATTRIBUABLE AUX ACTIONNAIRES DE 9,0 MILLIONS DE DOLLARS POUR SON QUATRIÈME TRIMESTRE DE 2018

Le jeudi 28 février 2019

 

 

                                                                                                                                                                                                                                                                  

Le 28 février 2019

 

Pour diffusion immédiate

 

GROUPE TVA ENREGISTRE UN BÉNÉFICE NET ATTRIBUABLE AUX ACTIONNAIRES DE 9,0 MILLIONS DE DOLLARS POUR SON QUATRIÈME TRIMESTRE DE 2018.

 

Montréal, Canada – Groupe TVA inc. (« Groupe TVA », « TVA » ou la « Société ») annonce qu’elle a enregistré un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 9,0 millions de dollars soit 0,21 $ par action au cours du quatrième trimestre de l’exercice 2018 comparativement à un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 9,2 millions ou 0,21 $ par action pour le trimestre correspondant de l’exercice 2017.

 

Faits saillants liés à l’exploitation du quatrième trimestre :

 

  • BAIIA ajusté[1] consolidé de 25 024 000 $, soit une variation favorable de 2 056 000 $ (9,0 %) comparativement au trimestre correspondant de 2017;
  • BAIIA ajusté1 du secteur télédiffusion et production de 16 464 000 $, soit une variation favorable de 232 000 $ principalement attribuable à l’augmentation du BAIIA ajusté1 des chaînes spécialisées découlant d’ajustements rétroactifs défavorables au niveau des produits d’exploitation comptabilisés au cours du quatrième trimestre de 2017, contrebalancée en grande partie par la baisse de 37,0 % du BAIIA ajusté1 du Réseau TVA;
  • BAIIA ajusté1 du secteur magazines de 3 149 000 $, soit une variation favorable de 667 000 $ (26,9 %) découlant principalement de la mise en place de plans de rationalisation au cours des derniers trimestres, contrebalancée en partie par la baisse des produits d’exploitation;
  • BAIIA ajusté1 du secteur des services cinématographiques et audiovisuels (« MELS ») de 5 411 000 $, soit un écart favorable de 1 157 000 $ (27,2 %) essentiellement attribuable à l’augmentation du BAIIA ajusté1 des activités de location de studios et d’équipements ainsi qu’à une rentabilité accrue des activités de postproduction. Ces écarts ont été contrebalancés en partie par des volumes d’activités moindres provenant des activités d’effets visuels, de doublage et de sous-titrage.

« Nous sommes satisfaits des résultats obtenus pour le dernier trimestre de notre exercice financier. Nos initiatives de réduction des dépenses d’exploitation mises en place au cours des derniers trimestres nous ont permis de compenser la baisse des produits d’exploitation dans les secteurs télédiffusion et production ainsi que magazines, deux secteurs affectés par la diminution des revenus publicitaires. Pour sa part, MELS a connu une croissance de ses produits d’exploitation et de son BAIIA ajusté1.

Les parts de marché totales de Groupe TVA ont connu une croissance de 0,2 part[2] atteignant 36,6 parts2 pour le quatrième trimestre de 2018. Les chaînes spécialisées ont affiché une croissance de 1,4 part2 pour atteindre 13,5 parts2 dont une croissance de 0,5 part2 pour « LCN ».

Nous sommes très heureux d’avoir pu conclure, le 13 février dernier, suite à l’approbation du Conseil de la Radiodiffusion et des télécommunications canadiennes, l’acquisition des chaînes spécialisées « Évasion » et « Zeste » qui nous permettra de bonifier notre offre de contenus télévisuels au bénéfice de nos téléspectateurs et de nos annonceurs. Nous avons également signé, le 22 février dernier, une entente visant l’acquisition des sociétés du groupe Incendo. Cette transaction, qui s’inscrit dans notre volonté d’accroître nos revenus provenant d’autres marchés, nous permettra d’accélérer notre développement et notre présence à l’international, notamment sur les marchés anglophones », a commenté Madame France Lauzière, présidente et chef de la direction de la Société.

 

« Dans le secteur des magazines, les différents plans de rationalisation mis en place au cours des derniers trimestres ont permis au secteur de dégager un BAIIA ajusté[3] en croissance et une marge bénéficiaire de 15,1 %. Nous poursuivons nos efforts afin de mettre en place différentes initiatives de réduction de coûts et d’efficacité opérationnelle pour contrer la baisse des revenus tout en maintenant un contenu riche et varié qui contribue à la popularité de nos marques. Encore une fois, nous sommes heureux de constater que TVA est toujours l’éditeur de magazines francophones numéro 1 au Québec avec plus de 3,7 millions[4] de lecteurs tandis que nos titres anglophones sont lus par plus de 5,9 millions2 de personnes », a poursuivi Madame France Lauzière.

 

« Finalement, les résultats financiers du secteur des services cinématographiques et audiovisuels ont connu une croissance au cours du quatrième trimestre de 2018, alimentée principalement par l’utilisation de nos studios et équipements par les producteurs locaux et internationaux, ainsi que par l’ajout d’un volume d’activités supplémentaires découlant de nos acquisitions. MELS demeure un secteur de croissance pour la Société et nos services de location et de postproduction sont de plus en plus reconnus et sollicités dans le marché », a conclu la présidente. 

 

Résultats pour l’exercice 2018

 

Pour l’exercice se terminant le 31 décembre 2018, le BAIIA ajusté1 consolidé de la Société s’est élevé à 50 383 000 $ comparativement à 66 381 000 $ pour l’exercice précédent, soit un écart défavorable de 24,1 %. Le secteur télédiffusion et production a connu un écart défavorable de 34,9 % tandis que le secteur magazines a connu une baisse de son BAIIA ajusté1 de 18,1 %, expliqués principalement par la baisse des revenus publicitaires affectant ces deux secteurs d’activités. Le secteur des services cinématographiques et audiovisuels a connu une croissance de 3,1 % de son BAIIA ajusté1, principalement attribuable à un volume d’activités plus élevé ainsi qu’à une rentabilité accrue relativement aux activités de location de studios et d’équipements ainsi que de postproduction, lesquels ont cependant été compensés en partie par la baisse du volume d’activités provenant des services d’effets visuels. L’écart défavorable de 14 632 000 $ du BAIIA ajusté1 du secteur télédiffusion et production est attribuable principalement à la diminution de 33,4 % du BAIIA ajusté1 du Réseau TVA ainsi qu’à l’augmentation de 24,9 % du BAIIA ajusté1 négatif de « TVA Sports », contrebalancées en partie par l’augmentation de 8,0 % du BAIIA ajusté1 des autres chaînes spécialisées.

 

Les produits d’exploitation consolidés se sont élevés à 551 910 000 $ pour l’exercice 2018 comparativement à 589 707 000 $ pour l’exercice précédent, soit une baisse de 6,4 %. Pour cette même période, le bénéfice net attribuable aux actionnaires de la Société a été de 8 312 000 $, soit un bénéfice de 0,19 $ par action, comparativement à une perte nette attribuable aux actionnaires de 15 951 000 $ ou une perte de 0,37 $ par action pour l’exercice 2017.

 

Au cours du troisième trimestre 2017, la Société avait reconnu une charge de dépréciation non monétaire de l’écart d’acquisition du secteur magazines de 29 993 000 $ dont 1 489 000 $ sans incidence fiscale et une charge de dépréciation non monétaire de certains actifs incorporels de 12 412 000 $ dont 3 103 000 $ sans incidence fiscale.

 

 

 

 

Définition

1 BAIIA ajusté (auparavant bénéfice ou perte d’exploitation ajusté(e))

Dans son analyse des résultats d’exploitation, la Société définit le BAIIA ajusté comme le bénéfice net (la perte nette) avant l’amortissement des immobilisations et actifs incorporels, les charges financières, les frais de rationalisation des activités d’exploitation et autres, la dépréciation de l’écart d’acquisition et d’actifs incorporels, les impôts sur le bénéfice et la part du bénéfice dans les entreprises associées. Le BAIIA ajusté, tel que défini ci-dessus, n’est pas une mesure des résultats définie conformément aux Normes internationales d’information financière (« IFRS »). Ce n’est pas non plus une mesure destinée à remplacer d’autres outils d’évaluation du rendement financier ou l’état des flux de trésorerie comme indicateur de liquidité. Cette mesure ne devrait pas être considérée isolément ou comme substitut aux autres mesures de rendement calculées selon les IFRS. La direction et le conseil d’administration de la Société utilisent cette mesure pour évaluer tant les résultats consolidés de la Société que les résultats des secteurs d’activités qui en font partie. Cette mesure élimine le niveau substantiel de dépréciation et d’amortissement des actifs corporels et incorporels et n’est pas affectée par la structure du capital ou par les activités d’investissement de la Société et de ses différents secteurs d’activités. En outre, le BAIIA ajusté est utile, car il constitue un élément important des régimes de rémunération incitative annuels de la Société. Signalons que la définition du BAIIA ajusté adoptée par la Société peut différer de celle d’autres entreprises.

 

Téléconférence des investisseurs

 

Le 1er mars 2019, à 10h (HNE), aura lieu une téléconférence sur les résultats de Groupe TVA pour le quatrième trimestre et les résultats annuels 2018, avec une période de questions réservée aux analystes financiers. On peut y accéder en composant le 1-877-293-8052, code d’accès pour les participants 66581#. Une version enregistrée, en anglais seulement, sera disponible par la suite en composant le 1-877-293-8133, numéro de conférence 1242598# et code d’accès pour les participants 66581#, entre le 1er mars et le 1er avril 2019.

 

Mise en garde concernant l’information prospective

 

Les énoncés figurant dans le présent communiqué de presse qui ne sont pas des faits historiques peuvent constituer des énoncés prospectifs assujettis à des risques, à des incertitudes et à des hypothèses importantes connus et inconnus qui sont susceptibles d’entraîner un écart important entre les résultats réels de la Société dans des périodes futures et ceux qui figurent dans les énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont généralement reconnaissables à l’utilisation du conditionnel, à des expressions prospectives comme « proposer », « s’attendre à », « pouvoir », « anticiper », « avoir l’intention de », « estimer que », « prévoir », « désirer » ou « croire » ou la tournure négative de ces expressions ou de leurs variantes ou toute terminologie similaire. Au nombre des facteurs pouvant entraîner un écart entre les résultats réels et les attentes actuelles figurent la saisonnalité, les risques d’exploitation (y compris les mesures relatives à l’établissement des prix prises par des concurrents et les risques reliés à la perte de clients clés dans le secteur des services cinématographiques et audiovisuels), les risques liés aux coûts de contenu de la programmation et de production, le risque de crédit, les risques associés à la réglementation gouvernementale, les risques associés à l’aide gouvernementale, aux effets de la conjoncture économique et de la fragmentation du paysage médiatique, les risques reliés à la capacité d’adaptation de la Société face à l’évolution technologique rapide et aux nouvelles formes de diffusion ou de stockage ainsi que les risques liés aux relations de travail.

 

Les investisseurs et autres personnes devraient noter que la liste des facteurs mentionnés ci-dessus, qui sont susceptibles d’influer sur les résultats futurs, n’est pas exhaustive et éviter de se fier indûment à tout énoncé prospectif. Pour de plus amples renseignements sur les risques, incertitudes et hypothèses susceptibles d’entraîner un écart entre les résultats réels de la Société et les attentes actuelles, veuillez-vous reporter aux documents publics déposés par la Société qui sont accessibles à www.sedar.com et www.groupetva.ca y compris, en particulier, à la section « Risques et incertitudes » du rapport de gestion annuel de la Société pour l’exercice terminé le 31 décembre 2018 et la rubrique « Facteurs de risques » de la notice annuelle 2018 de la Société.

 

 

 

 

Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse reflètent les attentes de la Société au 28 février 2019 et sont sous réserve de changements pouvant survenir après cette date. La Société décline expressément toute obligation ou tout engagement de mettre à jour ces énoncés prospectifs, que ce soit en raison de nouveaux renseignements ou d’événements futurs ou pour quelque autre motif que ce soit, à moins que les lois sur les valeurs mobilières applicables le requièrent.

 

Groupe TVA

 

Groupe TVA inc., filiale de Québecor Média inc., est une entreprise de communication active dans l’industrie de la télédiffusion, de la production cinématographique et audiovisuelle ainsi que des magazines. Groupe TVA inc. est la plus importante entreprise de diffusion d’émissions de divertissement, d’information et d’affaires publiques de langue française en Amérique du Nord et une des plus grandes entreprises privées de production. L’entreprise est aussi la plus importante dans le secteur de l’édition de magazines francophones et publie plusieurs titres anglophones parmi les plus populaires au Canada. Ses actions classe B sont cotées à la Bourse de Toronto sous le symbole TVA.B. 

 

Les états financiers consolidés audités, accompagnés des notes afférentes, ainsi que le rapport de gestion annuel peuvent être consultés sur le site internet de la Société à l'adresse suivante: www.groupetva.ca.

 

Source :

Anick Dubois, CPA, CA

Vice-présidente Finances

(514) 598-3987

 

 

 

GROUPE TVA INC.

États consolidés des résultats

 

(non audités)

(en milliers de dollars canadiens, sauf  les montants par action)

 

 

 

Périodes de trois mois terminées les 31 décembre

Exercices terminés les 31 décembre

 

 

2018

2017

2018

2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Revenus

 

150 466

$

155 256

$

551 910

$

589 707

$

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Achats de biens et services

 

89 429

 

96 968

 

357 171

 

373 404

 

Coûts liés au personnel

 

36 013

 

35 320

 

144 356

 

149 922

 

Amortissement des immobilisations et actifs incorporels 

 

9 833

 

8 365

 

35 542

 

34 874

 

Charges financières

 

610

 

480

 

2 477

 

2 449

 

Frais de rationalisation des activités d’exploitation et autres

 

2 276

 

1 408

 

2 433

 

6 390

 

Dépréciation de l’écart d’acquisition et d’actifs incorporels

 

 

 

 

42 405

 

Bénéfice (perte) avant dépense (recouvrement) d’impôts et part du bénéfice dans les entreprises associées

 

12 305

 

12 715

 

9 931

 

(19 737)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dépense (recouvrement) d’impôts

 

3 307

 

3 493

 

2 467

 

(3 631)

 

Part du bénéfice dans les entreprises associées

 

(74)

 

(117)

 

(684)

 

(445)

 

Bénéfice (perte) net(te)

 

9 072

$

9 339

$

8 148

$

(15 661)

$

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bénéfice net (perte nette) attribuable aux (à la) :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Actionnaires

 

9 012

$

9 210

$

8 312

$

(15 951)

$

Participation ne donnant pas le contrôle

 

60

 

129

 

(164)

 

290

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résultat par action de base et dilué attribuable aux actionnaires

 

0,21

$

0,21

$

0,19

$

(0,37)

$

 

 

 

 

GROUPE TVA INC.

États consolidés du résultat global

 

(non audités)

(en milliers de dollars canadiens)

 

 

 

Périodes de trois mois terminées les 31 décembre

Exercices terminés les 31 décembre

 

 

2018

2017

2018

2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bénéfice (perte) net(te)

 

9 072

$

9 339

$

8 148

$

(15 661)

$

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autres éléments du résultat global pouvant être reclassés aux résultats :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Couverture de flux de trésorerie :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gain sur évaluation d’instruments financiers dérivés

 

 

8

 

 

168

 

Impôts différés

 

 

(2)

 

 

(45)

 

Autres éléments du résultat global qui ne seront pas reclassés aux résultats :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Régimes à prestations définies :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gain sur réévaluations

 

710

 

1 150

 

710

 

1 150

 

Impôts différés

 

(188)

 

(308)

 

(188)

 

(308)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

522

 

848

 

522

 

965

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résultat global

 

9 594

$

10 187

$

8 670

$

(14 696)

$

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résultat global attribuable aux (à la) :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Actionnaires

 

9 534

$

10 058

$

8 834

$

(14 986)

$

Participation ne donnant pas le contrôle

 

60

 

129

 

(164)

 

290

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

GROUPE TVA INC.

États consolidés des capitaux propres

 

(non audités)

(en milliers de dollars canadiens)

 

 

Capitaux propres attribuables aux actionnaires

Capitaux propres attribua-

bles à la

partici-

pation ne donnant pas le contrôle

Total des capitaux propres

Capital-actions

Surplus d’apport

Bénéfices non répartis

Cumul des autres éléments du résultat global

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Solde au 31 décembre 2016

207 280

$

581

$

67 514

$

2 010

$

840

$

278 225

$

(Perte) bénéfice net(te)

 

 

(15 951)

 

 

290

 

(15 661)

 

Autres éléments du résultat global

 

 

 

965

 

 

965

 

Solde au 31 décembre 2017

207 280

 

581

 

51 563

 

2 975

 

1 130

 

263 529

 

Bénéfice (perte) net(te)

 

 

8 312

 

 

(164)

 

8 148

 

Autres éléments du résultat global

 

 

 

522

 

 

522

 

Solde au 31 décembre 2018

207 280

$

581

$

59 875

$

3 497

$

966

$

272 199

$

 

 

 

 

GROUPE TVA INC.

Bilans consolidés

 

(non audités)

(en milliers de dollars canadiens)

 

 

 

31 décembre
2018

31 décembre
2017

 

 

 

 

 

 

Actif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Actif à court terme

 

 

 

 

 

Espèces

 

18 112

$

21 258

$

Débiteurs

 

151 715

 

144 913

 

Impôts sur le bénéfice

 

3 325

 

596

 

Émissions, droits de diffusion et stocks

 

78 483

 

79 437

 

Charges payées d’avance

 

4 081

 

3 736

 

 

 

255 716

 

249 940

 

Actif à long terme

 

 

 

 

 

Droits de diffusion

 

42 987

 

43 031

 

Placements

 

11 242

 

12 851

 

Immobilisations

 

187 116

 

200 510

 

Actifs incorporels

 

13 662

 

15 120

 

Écart d’acquisition

 

9 102

 

7 892

 

Actif au titre des prestations définies

 

 

2 873

 

Impôts différés

 

14 750

 

14 015

 

 

 

278 859

 

296 292

 

Total de l’actif

 

534 575

$

546 232

$

 

 

 

 

GROUPE TVA INC.

Bilans consolidés (suite)

 

(non audités)

(en milliers de dollars canadiens)

 

 

 

31 décembre
2018

31 décembre
2017

 

 

 

 

 

 

Passif et capitaux propres

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Passif  à court terme

 

 

 

 

 

Créditeurs et charges à payer

 

100 249

$

104 505

$

Impôts sur le bénéfice

 

782

 

6 314

 

Droits de diffusion à payer

 

70 145

 

69 244

 

Provisions

 

7 522

 

8 937

 

Revenus reportés

 

16 803

 

18 728

 

Dette échéant à court terme

 

52 849

 

9 844

 

 

 

248 350

 

217 572

 

Passif à long terme

 

 

 

 

 

Dette à long terme

 

 

52 708

 

Passif au titre des prestations définies

 

4 258

 

1 686

 

Autres éléments de passif

 

9 321

 

9 946

 

Impôts différés

 

447

 

791

 

 

 

14 026

 

65 131

 

Capitaux propres

 

 

 

 

 

Capital-actions

 

207 280

 

207 280

 

Surplus d’apport

 

581

 

581

 

Bénéfices non répartis

 

59 875

 

51 563

 

Cumul des autres éléments du résultat global

 

3 497

 

2 975

 

Capitaux propres attribuables aux actionnaires

 

271 233

 

262 399

 

Participation ne donnant pas le contrôle

 

966

 

1 130

 

 

 

272 199

 

263 529

 

Total du passif et des capitaux propres

 

534 575

$

546 232

$

 

 

 

 

GROUPE TVA INC.

États consolidés des flux de trésorerie

 

(non audités)

(en milliers de dollars canadiens)

 

 

 

Périodes de trois mois terminées les 31 décembre

Exercices terminés les 31 décembre

 

 

2018

2017

2018

2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bénéfice net (perte nette)

 

9 072

$

9 339

$

8 148

$

(15 661)

$

Ajustements pour :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Amortissement

 

9 882

 

8 414

 

35 739

 

35 071

 

Dépréciation de l’écart d’acquisition et d’actifs incorporels

 

 

 

 

42 405

 

Part du bénéfice dans les entreprises associées

 

(74)

 

(117)

 

(684)

 

(445)

 

Impôts différés

 

(202)

 

(206)

 

(1 618)

 

(12 024)

 

Gain sur disposition d’actifs

 

 

(740)

 

(3 936)

 

(740)

 

Dépréciation d’autres actifs

 

 

 

2 000

 

 

Autres

 

 

 

(80)

 

2

 

Fonds générés par l’exploitation courante

 

18 678

 

16 690

 

39 569

 

48 608

 

Variation nette hors caisse des actifs et passifs d’exploitation

 

(14 199)

 

(14 317)

 

(14 436)

 

(15 319)

 

Flux de trésorerie générés par les activités d’exploitation

 

4 479

 

2 373

 

25 133

 

33 289

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Flux de trésorerie liés aux activités d’investissement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Acquisitions d’immobilisations

 

(2 552)

 

(4 081)

 

(12 936)

 

(21 621)

 

Acquisitions d’actifs incorporels

 

(1 006)

 

(358)

 

(3 916)

 

(1 795)

 

Disposition d’immobilisations et d’actifs incorporels

 

 

740

 

3 723

 

740

 

Acquisitions d’entreprises

 

(24)

 

 

(4 755)

 

 

Variation des placements

 

 

 

195

 

350

 

Autres

 

 

 

(600)

 

 

Flux de trésorerie utilisés pour les activités d’investissement

 

(3 582)

 

(3 699)

 

(18 289)

 

(22 326)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Flux de trésorerie liés aux activités de financement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Remboursement de la dette à long terme

 

(2 822)

 

(2 530)

 

(9 900)

 

(6 768)

 

Autres

 

 

(37)

 

(90)

 

(156)

 

Flux de trésorerie utilisés pour les activités de financement

 

(2 822)

 

(2 567)

 

(9 990)

 

(6 924)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Variation nette des espèces

 

(1 925)

 

(3 893)

 

(3 146)

 

4 039

 

Espèces au début de la période

 

20 037

 

25 151

 

21 258

 

17 219

 

Espèces à la fin de la période

 

18 112

$

21 258

$

18 112

$

21 258

$

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Intérêts et impôts classés au titre des activités d’exploitation

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Intérêts nets versés

 

517

$

493

$

2 113

$

2 315

$

Impôts sur le bénéfice versés (encaissés) (déduction faite des remboursements ou des paiements)

 

856

 

413

 

12 325

 

(42)

 

 

GROUPE TVA INC.

Information sectorielle

 

(non auditée)

(en milliers de dollars canadiens)

 

Les activités de la Société se composent des secteurs suivants :

–    Le secteur télédiffusion et production inclut les activités du Réseau TVA (y compris la filiale TVA Productions inc. et la division TVA Nouvelles), des services spécialisés, la commercialisation de produits numériques associés aux différentes marques télévisuelles, les activités de production commerciale ainsi que les activités de distribution de produits audiovisuels.

  • Le secteur magazines, par l’entremise de ses filiales, notamment TVA Publications inc. et Les Publications Charron & Cie inc., comprend les activités d’édition de magazines dans des domaines variés tels que les arts, le spectacle, la télévision, la mode et la décoration, la commercialisation de produits numériques associés aux différentes marques liées aux magazines ainsi que les activités d’édition sur mesure.
  • Le secteur des services cinématographiques et audiovisuels, par le biais des filiales MELS Studios et Postproduction s.e.n.c. et Mels Doublage inc., inclut les activités de services de location de studios, de régies mobiles et d’équipements de production, les activités de doublage ainsi que les services de postproduction, d’effets visuels et de distribution.

 

 

 

 

GROUPE TVA INC.

Information sectorielle (suite)

 

(non auditée)

(en milliers de dollars canadiens)

 

 

 

Périodes de trois mois terminées les 31 décembre

Exercices terminés les 31 décembre

 

 

2018

2017

2018

2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Revenus

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Télédiffusion et production

 

113 259

$

117 016

$

417 597

$

439 149

$

Magazines

 

20 827

 

24 207

 

77 708

 

94 583

 

Services cinématographiques et audiovisuels

 

19 049

 

16 701

 

68 447

 

67 073

 

Éléments intersectoriels

 

(2 669)

 

(2 668)

 

(11 842)

 

(11 098)

 

 

 

150 466

$

155 256

$

551 910

$

589 707

$

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BAIIA ajusté(1)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Télédiffusion et production

 

16 464

 

16 232

 

27 235

 

41 867

 

Magazines

 

3 149

 

2 482

 

8 210

 

10 020

 

Services cinématographiques et audiovisuels

 

5 411

 

4 254

 

14 938

 

14 494

 

 

 

25 024

 

22 968

 

50 383

 

66 381

 

Amortissement des immobilisations et actifs incorporels

 

9 833

 

8 365

 

35 542

 

34 874

 

Charges financières

 

610

 

480

 

2 477

 

2 449

 

Frais de rationalisation des activités d’exploitation et autres

 

2 276

 

1 408

 

2 433

 

6 390

 

Dépréciation de l’écart d’acquisition et d’actifs incorporels

 

 

 

 

42 405

 

Bénéfice (perte) avant dépense (recouvrement) d’impôts et part du bénéfice dans les entreprises associées

 

12 305

$

12 715

$

9 931

$

(19 737)

$

  1. Le chef de la direction utilise le BAIIA ajusté comme mesure de rendement financier pour évaluer la performance de chaque secteur d’activités de la Société. Le BAIIA ajusté est défini comme le bénéfice net (la perte nette) avant l’amortissement des immobilisations et actifs incorporels, les charges financières, les frais de rationalisation des activités d’exploitation et autres, la dépréciation de l’écart d’acquisition et d’actifs incorporels, les impôts sur le bénéfice et la part du bénéfice dans les entreprises associées. Le BAIIA ajusté, tel que défini ci-dessus, n’est pas une mesure des résultats définie conformément aux IFRS.

 

 

 

 

 

 

[1] Voir la définition du BAIIA ajusté ci-après.

2 Source : Numeris – Québec franco, 1er octobre au 31 décembre 2018, l-d, 2h-2h, t2+

[3] Voir la définition du BAIIA ajusté ci-après.

[4] Source : Vividata, Hiver 2019, Total Canada, 14+, 1er octobre 2017 au 30 septembre 2018

 

Revenir à la liste des communiqués