CHAÎNES
PUBLICATIONS
MELS
NOUVELLES
Mobilité
Emploi

Communiqué de presse

Groupe TVA annonce ses résultats pour le premier trimestre 2019: une perte nette attribuable aux actionnaires de 6,7 millions de dollars et un BAIIA ajusté¹ consolidé de 4,0 millions de dollars

Le mardi 7 mai 2019
Groupe TVA

 

Montréal, Canada – Groupe TVA inc. (« Groupe TVA » ou la « Société ») annonce qu’elle a enregistré des produits d’exploitation de 134,1 millions, en légère augmentation sur le premier trimestre 2018, ainsi qu’une perte nette attribuable aux actionnaires de 6,7 millions de dollars soit une perte de 0,16 $ par action comparativement à une perte nette attribuable aux actionnaires de 4,9 millions ou une perte de 0,11 $ par action pour le trimestre correspondant de l’exercice 2018.

Faits saillants liés à l’exploitation du premier trimestre :

  •  BAIIA ajusté¹ consolidé de 3 967 000 $, soit une variation favorable de 626 000 $ comparativement au trimestre correspondant de 2018;
  •  BAIIA ajusté¹ du secteur télédiffusion et production de 1 971 000 $, soit une variation défavorable de 646 000 $ principalement attribuable au BAIIA ajusté¹ négatif du Réseau TVA, contrebalancé en partie par l’augmentation de 34,0 % du BAIIA ajusté¹ des chaînes spécialisées découlant essentiellement de l’acquisition des chaînes « Évasion » et « Zeste »;
  •  BAIIA ajusté¹ du secteur magazines de 1 890 000 $, soit une variation favorable de 668 000 $ principalement attribuable aux économies générées par les différents plans de rationalisation des effectifs et des dépenses mis en place au cours des derniers trimestres, contrebalancées en partie par la baisse des produits d’exploitation;
  •  BAIIA ajusté¹ du secteur des services cinématographiques et audiovisuels (« MELS ») de 106 000 $, soit un écart favorable de 604 000 $ attribuable à l’augmentation du BAIIA ajusté¹ généré par l’ensemble des activités de ce secteur, particulièrement au niveau de la postproduction, à l’exception des activités de location de studios, de mobiles et d’équipements de production qui ont connu un volume d’activités moindre.

« Au cours du premier trimestre 2019, nous avons débuté l’intégration des chaînes « Évasion » et « Zeste » au sein du secteur télédiffusion et production, permettant à la fois de dégager une croissance du BAIIA ajusté¹ des chaînes spécialisées et de bonifier notre offre de contenus télévisuels. Nous sommes très heureux des premiers résultats associés à ces deux nouvelles chaînes et nous poursuivons actuellement notre intégration afin de pouvoir réaliser le plein potentiel des synergies identifiées dans le cadre de cette acquisition.

 1 Voir la définition du BAIIA ajusté ci-après

 


 

Les parts de marché totales de Groupe TVA ont connu une croissance de 2,1 parts¹ atteignant 38,3 parts¹ pour le premier trimestre de 2019. Les chaînes spécialisées ont affiché une croissance de 1,8 part¹ découlant, entre autres, de l’acquisition des chaînes « Évasion » et « Zeste », mais aussi grâce à la croissance exceptionnelle de 0,7 part¹ de la chaîne « TVA Sports ». La chaîne « LCN » a atteint 4,7 parts¹ faisant d’elle la chaîne spécialisée la plus écoutée au Québec. À cet égard, nous sommes très satisfaits de la qualité et de la performance de nos chaînes spécialisées et continuerons de nous battre pour qu’elles obtiennent des redevances à la hauteur de leur juste valeur », a affirmé la présidente de Groupe TVA, France Lauzière.

« Bien que la baisse des produits d’exploitation du secteur magazines se soit poursuivie au premier trimestre de 2019, nos efforts visant la réduction des charges d’exploitation, la recherche d’efficacité opérationnelle ainsi que la priorisation de nos marques porteuses nous ont permis de réduire nos charges d’exploitation de 15,4 % et ainsi améliorer les résultats financiers de ce secteur d’activités. D’ailleurs, selon le plus récent sondage Vividata, nous rejoignons plus de 9,3 millions² de lecteurs au Canada, toutes plateformes confondues. Nos titres anglophones sont lus par près de 6,1 millions de lecteurs tandis que nos titres francophones en rejoignent près de 3,8 millions », a poursuivi la présidente de Groupe TVA.

« Les résultats financiers du secteur des services cinématographiques et audiovisuels ont connu une croissance importante au cours du premier trimestre de 2019, alimentée principalement par l’ajout d’un volume d’activités supplémentaire découlant de nos acquisitions des derniers trimestres. MELS demeure un axe de croissance pour la Société et nos services de location et de postproduction sont de plus en plus reconnus et sollicités dans le marché.

Finalement, la Société se réjouit de l’acquisition du groupe Incendo, une entreprise montréalaise spécialisée dans la production et la distribution de programmes télévisuels destinés au marché mondial. Par cette acquisition, nous pourrons accélérer notre développement et élargir notre présence à l’international, plus particulièrement sur les marchés anglophones », a conclu la présidente.

Définition

BAIIA ajusté (auparavant bénéfice ou perte d’exploitation ajusté(e))

Dans son analyse des résultats d’exploitation, la Société définit le BAIIA ajusté comme le bénéfice net (la perte nette) avant l’amortissement, les charges financières, les frais de rationalisation des activités d’exploitation et autres, les impôts sur le bénéfice et la part du bénéfice dans les entreprises associées. Le BAIIA ajusté, tel que défini ci-dessus, n’est pas une mesure des résultats définie conformément aux Normes internationales d’information financière (« IFRS »). Ce n’est pas non plus une mesure destinée à remplacer d’autres outils d’évaluation du rendement financier ou l’état des flux de trésorerie comme indicateur de liquidité. Cette mesure ne devrait pas être considérée isolément ou comme substitut aux autres mesures de rendement calculées selon les IFRS. La direction et le conseil d’administration de la Société utilisent cette mesure pour évaluer tant les résultats consolidés de la Société que les résultats des secteurs d’activités qui en font partie. Cette mesure élimine le niveau substantiel de dépréciation et d’amortissement et n’est pas affectée par la structure du capital ou par les activités d’investissement de la Société et de ses différents secteurs d’activités. En outre, le BAIIA ajusté est utile, car il constitue un élément important des régimes de rémunération incitative annuels de la Société. Signalons que la définition du BAIIA d’exploitation ajusté adoptée par la Société peut différer de celle d’autres entreprises.

 1 Source : Numeris – Québec franco, 1er janvier au 31 mars 2019, l-d, 2h-2h, t2

 2 Source : Vividata, Printemps 2019, Total Canada, 14+, 1er janvier au 31 décembre 2018, Lectorat sans duplication

Téléconférence des investisseurs

Le 7 mai 2019, à 14h30 (HNE), aura lieu une téléconférence sur les résultats de Groupe TVA pour le premier trimestre 2019, avec une période de questions réservée aux analystes financiers. On peut y accéder en composant le 1-877-293-8052, code d’accès pour les participants 66581#. Une version enregistrée, en anglais seulement, sera disponible par la suite en composant le 1-877-293-8133, numéro de conférence 1244935# et code d’accès pour les participants 66581#, entre le 7 mai et le 7 juin 2019.

Mise en garde concernant l’information prospective

Les énoncés figurant dans le présent communiqué de presse qui ne sont pas des faits historiques peuvent constituer des énoncés prospectifs assujettis à des risques, à des incertitudes et à des hypothèses importantes connus et inconnus qui sont susceptibles d’entraîner un écart important entre les résultats réels de la Société dans des périodes futures et ceux qui figurent dans les énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont généralement reconnaissables à l’utilisation du conditionnel, à des expressions prospectives comme « proposer », « s’attendre à », « pouvoir », « anticiper », « avoir l’intention de », « estimer que », « prévoir », « désirer » ou « croire » ou la tournure négative de ces expressions ou de leurs variantes ou toute terminologie similaire. Au nombre des facteurs pouvant entraîner un écart entre les résultats réels et les attentes actuelles figurent la saisonnalité, les risques d’exploitation (y compris les mesures relatives à l’établissement des prix prises par des concurrents et les risques reliés à la perte de clients clés dans le secteur des services cinématographiques et audiovisuels), les risques liés aux coûts de contenu de la programmation et de production, le risque de crédit, les risques associés à la réglementation gouvernementale, les risques associés à l’aide gouvernementale, aux effets de la conjoncture économique et de la fragmentation du paysage médiatique, les risques reliés à la capacité d’adaptation de la Société face à l’évolution technologique rapide et aux nouvelles formes de diffusion ou de stockage ainsi que les risques liés aux relations de travail.

Les investisseurs et autres personnes devraient noter que la liste des facteurs mentionnés ci-dessus, qui sont susceptibles d’influer sur les résultats futurs, n’est pas exhaustive et éviter de se fier indûment à tout énoncé prospectif. Pour de plus amples renseignements sur les risques, incertitudes et hypothèses susceptibles d’entraîner un écart entre les résultats réels de la Société et les attentes actuelles, veuillez-vous reporter aux documents publics déposés par la Société qui sont accessibles à www.sedar.com et http://groupetva.ca y compris, en particulier, à la section « Risques et incertitudes » du rapport de gestion annuel de la Société pour l’exercice terminé le 31 décembre 2018 et la rubrique « Facteurs de risques » de la notice annuelle 2018 de la Société.

Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse reflètent les attentes de la Société au 6 mai 2019 et sont sous réserve de changements pouvant survenir après cette date. La Société décline expressément toute obligation ou tout engagement de mettre à jour ces énoncés prospectifs, que ce soit en raison de nouveaux renseignements ou d’événements futurs ou pour quelque autre motif que ce soit, à moins que les lois sur les valeurs mobilières applicables le requièrent.

Groupe TVA

Groupe TVA inc., filiale de Québecor Média inc., est une entreprise de communication active dans l’industrie de la télédiffusion, de la production cinématographique et audiovisuelle ainsi que des magazines. Groupe TVA inc. est la plus importante entreprise de diffusion d’émissions de divertissement, d’information et d’affaires publiques de langue française en Amérique du Nord et une des plus grandes entreprises privées de production. L’entreprise est aussi la plus importante dans le secteur de l’édition de magazines francophones et publie plusieurs titres anglophones parmi les plus populaires au Canada. Ses actions classe B sont cotées à la Bourse de Toronto sous le symbole TVA.B.

Les états financiers consolidés intermédiaires résumés au 31 mars 2019, accompagnés des notes afférentes, ainsi que le rapport de gestion intermédiaire pour la période de trois mois terminée le 31 mars 2019 peuvent être consultés sur le site internet de la Société à l’adresse suivante : www.groupetva.ca.

Source :

Anick Dubois, CPA, CA

Vice-présidente Finances

(514) 598-3987


 

 

 

 

Revenir à la liste des communiqués